WPSD avec la Debian Bookworm sur raspberry 5

Une image de la WPSD vient d’être publiée sur le site du projet WPSD.
Pour rappel WPSD est une suite et une distribution de logiciels vocaux numériques de nouvelle génération pour les radioamateurs pour faire fonctionner des Hotspots ou des relais. (Voir l’article ICI)

Cette nouvelle image fonctionne sur Raspberry 5 mais aussi sur les autres plates-formes Raspberry Pi. Les images basées sur « Bullseye » vont migrées progressivement

VOICI LES PLATEFORMES RASPBERRY PI PRISES EN CHARGE

  • Raspberry Pi Modèle 5*
  • Raspberry Pi Modèle 4B*
  • Raspberry Pi Modèle 3 A+/B+/B*
  • Raspberry Pi Modèle Zéro 2 W*
  • Raspberry Pi Model Zero W v1.1, première génération ; monocœur (Méfiez-vous, plate-forme incroyablement lente !).
  • Raspberry Pi 1 Modèle B+ (Méfiez-vous ; plate-forme incroyablement lente !)
  • Plate-forme du module de calcul Raspberry Pi
  • Raspberry Pi 400

(* plate-forme recommandée)

Toutes les infos sur les modifications et l’installation de cette nouvelle monture sur le site du Projet WPSD

Pi-Star / WPSD Modifier le Firewall

Avec l’arrivée des Raspberry de plus en plus puissants, c’est presque du « gâchis » de le faire fonctionner que pour un relais ou un hotspot.

Ils peuvent être utilisés pour faire fonctionner d’autres applications.
Par contre, si celles-ci utilisent des ports sur l’interface réseau, il faut s’assurer qu’il n’y aura pas de conflit avec la Pi-Star ou la WPSD

Ces 2 distributions ont le firewall qui est activé. En ssh, la commande iptables -L permet de voir tous les ports qui sont ouverts et tres certainement utilisés.

Pour ouvrir des ports en entrée ou en sortie, il faut créer un fichier /root/ipv4.fw avec les règles supplémentaires.
Dans cette exemple, nous allons ouvrir les ports 10100 à 10199 en UDP en entrant et en sortant.
Attention, cette manipulation s’adresse à des utilisateurs avertis.

Suite de l’article –>

D-Star: SysOp – Diffuser des Messages sur le Relais

Avec le package ircDDBGateway, vous avez 2 commandes qui permettent l’envoi de messages sur votre relais. Ces messages peuvent être en texte ou audio.

Cela peu être utilise pour envoyer une balise, la météo, une alerte etc…

Comment Diffuser un message text?

La commande est texttransmit ou texttransmitd en fonction de la version de logiciel installée sur votre relais.
La Syntaxe est:
texttransmitd <repeater> -text <text> => Diffusion d’un Texte
ou
texttransmitd <repeater> -file <filename> => Diffusion d’un Texte contenu dans un fichier
<repeater> est l’indicatif de votre relais
<text> est le message que vous souhaitez diffuser.
<filename> est le nom du fichier contenant le texte
Attention vous êtes limité à 20 caractères quelque soit l’option et les caractères accentués ne sont pas reconnus.

Suite de l’article –>

Débuter en M17

Le projet M17 est développé par des radioamateurs.
C’est un protocole radio numérique Open Source pour les données et la voix.
Le mode vocal du protocole utilise l’encodeur vocal Codec 2 qui est libre et ouvert.

C’est un mode numérique peu connu, peu utilisé, mais peut être une experience intéressante pour les bricoleurs.

Il existe plusieurs possibilités pour faire du M17, soit par Radio, soit via le net avec des logiciels.

Les logiciels compatibles les plus utilisés sont DVSwitch et Droidstar que vous pouvez utiliser aussi avec d’autres modes numériques.

Par voie Radio, il faut un relais ou un Hotspot compatible M17 et une radio modifiée.

Il n’existe pas de radio en M17 mais vous pouvez changer le firmware des postes Tytera MD-380/390, Tytera MD-UV380/390, Tytera TYT MD-9600, Radiodité GD-77 et Baofeng DM-1801 pour les rendre fonctionnels.
Vous pouvez trouver toutes les infos sur ce développement sur le site OpenTRX
Attention, après la mise à jour avec ce firmware, les postes ne fonctionneront qu’en FM et en M17.

Suite de l’article –>

D-Star / C4FM: Faut il avoir un ID DMR?

Faut-il demander un ID DMR lorsque l’on fait du D-Star ou du C4FM? Oui et Non.
Sans ID, vous pouvez faire des QSO sans aucune difficulté dans un mode ou dans un autre.
Vous entendrez tout le monde et presque tout le monde pourra vous entendre, il suffira de programmer votre indicatif dans les postes Icom, Yeasu ou Kenwood.

On dit ‘Presque’, car il existe de nombreuses interconnexions entre les différents réseaux grace à des passerelles.
On peut trouver des passerelles, C4FM vers DMR, C4FM vers D-Star, C4FM vers NXDN, D-Star vers DMR, D-Star vers C4FM, D-Star vers NXDN etc..
Dans ce cas, ce n’est pas l’indicatif qui est envoyé avec l’audio mais un ID en fonction du réseau utilisé.

Lorsque vous êtes D-Star ou en C4FM vers du DMR, il faut un ID DMR pour être entendu
Lorsque vous êtes D-Star vers du C4FM, il faut aussi un ID DMR pour être entendu.
En effet, les serveurs D-Star XLX fonctionnent en D-Star mais aussi en DMR grace à un serveur AMBE pour le transcodage.
Les passerelles vers le D-Star ne se connectent pas en D-Star mais en DMR sur ce type de serveur . C’est pour cette raison qu’il vous faut un ID DMR pour entrer dans la passerelle.

Pour obtenir un ID, vous devez vous inscrire sur RadioId.net en créant un compte. Il vous sera demandé une copie de votre licence


Lorsque la licence est envoyée et vérifiée, et que tous les indicateurs sont au vert, votre ID DMR vous sera attribué.